“Jungle trek” à la recherche des orangs-outans de Sumatra

Voilà la jungle, la vraie ! Celle où il n’y a pas de sentier, pas d’aire de pique-nique, mais juste une épaisse intrication de lianes, de branches, de troncs. Celle où l’on n’est autorisé à pénétrer qu’avec un guide, car il s’agit d’un parc national, et de toute façon, seul, on serait irrémédiablement perdu au bout de 10 minutes ! 

Bukit Lawang est un village installé à la lisière du parc national de Gunung Leuser. Pour l’atteindre depuis Medan, la grande ville côtière du nord de Sumatra, on longe pendant des kilomètres et des kilomètres des plantations de palmiers à huile. Comment mieux prendre conscience des menaces qui pèsent sur la forêt indonésienne et ses habitants, au premier rang desquels les orangs-outans ? 

J’ai profité de mon séjour à Bukit Lawang pour réaliser un reportage sur les orangs-outans pour le site internet de l’émission d’Arte Global Mag.

This slideshow requires JavaScript.

La « culture » de l’orang-outan

La simple vue du regard réfléchi et des mains d’un orang-outan invite à s’interroger sur la définition de l’humanité. Mais voilà ce qui intrigue plus encore les chercheurs : les orangs-outans sont capables d’apprentissage culturel. Ainsi, certaines populations d’orangs-outans peuvent être très proches génétiquement les unes des autres mais très différentes « culturellement ». Par exemple, ceux qui vivent d’un côté d’une rivière utilisent un outil pour sortir les graines d’un fruit, alors que ceux qui vivent de l’autre côté de la rivière ne le font pas. Au-delà d’obstacles géographiques, les interventions de l’homme dans l’environnement des orangs-outans rendent plus difficile la transmission de ce genre d’innovations et tendent à les raréfier. Ou comment l’être de culture par excellence, l’homme, cause l’appauvrissement de la culture de son cousin roux…

Advertisements

About pondibea

Journaliste spécialiste de l'Asie du Sud, qui traîne son sac à dos (rempli d'au moins autant de livres que de vêtements !) à travers le sous-continent indien et l'Indonésie.
This entry was posted in lieux, Petites et grosses bêtes and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.

4 Responses to “Jungle trek” à la recherche des orangs-outans de Sumatra

  1. Marie says:

    Très beau blog!
    Les photos sont magnifiques, elles font rêver et les textes super bien écrits!
    Bravo!

  2. liloutravel says:

    J’y suis allée aussi et en garde un souvenir mémorable… On a l’impression d’être dans un film d’aventure. Et la rencontre avec les orangs-outangs est fascinante. C’est vrai qu’on a l’impression d’avoir devant soi des cousins roux 🙂
    Si cela vous intéresse, j’ai mis en ligne un carnet de voyage sur Sumatra (la partie nord, en fait, du Lac Toba à Pulau Weh) sur http://www.carnets-de-traverse.com
    Au plaisir de vous y croiser… à bientôt et bonne route

    • pondibea says:

      Merci ! j’irai voir votre blog avec plaisir. J’ai vraiment eu un coup de foudre pour Sumatra. Je ne suis pas allée jusqu’à Weh, mais j’ai adoré la province de “West Sumatra”.

      • liloutravel says:

        Oui moi aussi j’ai vraiment adoré. C’est si beau, si sauvage. Je ne sais pas si vous êtes allé à Tangkahan, un petit paradis dans la jungle au nord de Bukit Lawang, assez peu connu. Il y a une belle réserve d’éléphants, une nature luxuriante préservée…
        L’ouest aussi ça doit être superbe (avec les Minangkabau c’est bien ça ?), je l’avais prévu à la base mais il aurait fallu courir, donc impasse (pour cette fois !).

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s